K-Pro Fournitures de bureau

Profitez de faire vos achats de papeterie professionnelle en ligne, + de 12000 articles sont à votre disposition.

Montblanc Montblanc

Accédez à notre boutique exclusive Montblanc et découvrez notre assortiment d’instruments d’écriture.

La Boutique La Boutique

Visitez et faites-vous plaisir dans nos Univers Montblanc, Ecriture, Maroquinerie, Beaux- Arts, Loisirs créatifs et Tendance - Fantaisie

Actuellement à La Galerie

                                                                                                                                                                             

Depuis mon plus jeune âge, je ne résiste pas à l’idée de tenir un crayon, un pinceau ou un stylo entre mes doigts et je me laisse bercer par mon imagination. Enfant déjà je peignais et je racontais des histoires toutes inventées à mon petit frère ; les séries de « Monsieur Petit et Madame Grande ». Comme le titre nous le laisse entendre Monsieur Petit a de la peine à se faire remarquer, a toujours quelqu’un de plus grand que lui assis devant son siège lors d’un spectacle, arrive à peine à attraper des articles dans les grands magasins qui sont situés trop en hauteur sur les étals, tandis que Madame Grande se cogne souvent la tête ; que ce soit en entrant dans l’avion, dans la voiture de Monsieur Petit ou même au plafond de la maison de son ami de petite taille.

Adolescente, j’ai suivi des cours de dessin, de façon hebdomadaire à Echallens. Dans le cadre de cet apprentissage, j’ai fait des reproductions de dessinateurs de bandes dessinées que j’admire, comme Natacha et Rubine de François Waltery ou Yoko Tsuno de Roger Leloup.

Puis après avoir reçu mon certificat de fin d’études scolaires obligatoires en voie secondaire à baccalauréat avec brio, une période plus noire de ma vie s’est gentiment installée. Alors que je frôlais la mort sur mon lit d’hôpital, je continuais à dessiner, que ce soit la cathédrale de Lausanne, des illustrations, des portraits (Louis de Funès, un aide soignant), des voitures, un chien d’une amie proche. De cette expérience de la vie, j’ai voulu en reprendre chaque moments et les rapporter sur papier dans un témoignage « Le long tunnel de l’enfer » qui a pour but d’aider* les jeunes adolescent(es) ayant des problèmes alimentaires et leurs proches ( *du moins de leur montrer qu’il est possible de s’en sortir). Après un an d’hospitalisation, je savais que ma passion pour l’art était toujours intacte voire encore plus intense. Contre toute attente, je me suis d’abord dirigée vers l’esthétique. J’ai donc suivi quelques cours dans une école d’esthétique au sein de laquelle notamment mon chignon noué à l’aide de crayons faisait défaut et où lors des cours d’anatomie ma professeure Madame Pelin originaire de Russie s’exclamait calmement avec un accent prononcé « Valérie ma pourquoi tou dessine toujours, tou pourrais au moins dessiner les mouscles ! »

Cette phrase résonnais dans mon esprit et a fini par me résoudre à me lancer dans le métier pour lequel je suis passionnée : l’illustration, la bande dessinée, la peinture et pour cela je me suis inscrite aux cours d’illustration et de bande dessinée de l’école Ceruleum à Lausanne. Durant trois années, j’ai réalisé de la modélisation, des planches de BD, des études documentaires, des dessins académiques, du graphisme (création de logo, packaging), des planches de portraits, création de personnages, des dessins de presse et un livre basé sur la création de maquettes 2D intitulé « La légende de Ping An ». Ma formation s’est achevée avec mon travail de fin d’étude qui a été la création d’un livre pour adolescent sous forme de journal intime illustré « Enrique Junior : Cuando me enamoro ». Ce livre raconte l’histoire d’une adolescente groupie de Enrique Iglesias, de ses délires entre amies, de la relation mère fille et intergénérationnelle.

L’année suivante, j’ai créé des tableaux de danseurs et danseuses, de paysages méditerranéens, des portraits. J’ai aussi élaboré des cartes postales sur les thèmes suivant : Noël, anniversaire, Genève, Pâques, reproduction de mes peintures et permis L. J’ai imaginé et sculpté des portes clés et j’ai dessiné des bons cadeaux pour une professeure de conduite auto-école. Côté rédaction, j’ai écrit la suite de l’histoire « Enrique Junior : Cuando me enamoro » et j’ai créé un sketchbook « Les cheveux magiques c’est de l’arnaque », une histoire sur une petite fille qui en voyant une femme avec une coupe de cheveux punk dans un magazine décide de se créer la même coupe de cheveux, elle se fait alors punir par sa mère lorsqu’elle découvre le nouveau visage de sa fille et lui donne comme unique passe temps un livre. Ce bouquin raconte l’histoire de la princesse Rapionce. Au fil de la lecture des pages la petite fille, Fiorellina, cherche, par tous les moyens, de faire pousser ses cheveux comme ceux de la belle princesse. Elle tente alors les spaghettis, les colliers de perles de sa maman, des nouilles, en vain. Mais soudain lui vint une idée qui va pouvoir lui faire réaliser sa coiffure tant rêvée.

Après cette année, j’ai effectué un apprentissage d’employée de commerce en voie élargie durant lequel j’ai effectué des dessins pour la couverture de procédures et de dossiers que je devais rédiger. J’ai obtenu mon CFC d’employée de commerce E en 2014. A présent, je me dédie à la peinture de toiles sur le thème des bateaux du Léman, de stars du football, de paysages, de danseurs et bien d'autres !

 

A voir jusqu'au 21 octobre

Historique des exposants à La Galerie

                                     

Ernesto Ricou


                           

Madame France Botcharoff


 

ne

                        
                      

Nos actualités

Le marque-page Heritage de Kosha prend son envol

Le marque-page Heritage de Kosha prend son envol

Article de papeterie haut de gamme pour amateurs de beaux livres, le marque-page Héritage de Kosha allie le luxe à la finesse grâce à sa forme de plume et ses matériaux nobles tels que l'acier inox ou l'or aux détails finement travaillés.

Caran d’Ache : l’art des belles lignes et de la couleur

Caran d’Ache : l’art des belles lignes et de la couleur

Il est des marques dont le simple nom évoque un lien presque affectif. La firme genevoise Caran d’Ache imprime sa façon suisse depuis un siècle dans le monde des instruments d’écriture.

La peinture à l’honneur au cinéma

La peinture à l’honneur au cinéma

Partenaire de la diffusion du film « Tour de France », Kramer Krieg a été séduit par le message de l’œuvre, mais aussi par la référence, en toile de fond, à un grand peintre du XVIIIe siècle. Quand le cinéma rencontre la peinture à l’huile.

Kramer-Krieg et le tournant du digital

Kramer-Krieg et le tournant du digital

La semaine dernière, Yves Kramer a été invité à s’exprimer, lors d’une conférence débat, sur le thème de la transformation digitale. En effet, avec une année 2016 marquée par la mise en ligne de la 3ème génération du site corporate et de la Boutique, cette intervention était l’occasion de partager la réflexion et l’expérience de Kramer-Krieg sur le sujet.

L'histoire de la l'entreprise Kramer Krieg

Un savoir-faire historique

Écriture, Beaux-Arts, papeterie, maroquinerie… la maison Kramer Krieg offre un univers dédié aux passionnés comme aux professionnels, mais elle se distingue aussi par un savoir-faire qui ne cesse de se renouveler depuis près de 150 ans.

Au magasin de Lausanne ou sur nos Boutiques en ligne, notre équipe partage avec vous son amour de la papeterie : découvrez nos produits, nos conseils et tous nos services personnalisés!

L’histoire

Kramer Krieg perpétue fièrement l’héritage de deux entreprises familiales. Créée en 1867, la papeterie Krieg possédait un magasin sur la place Centrale, puis un second rue Haldimand. Quant à l’histoire de Kramer, elle débute en 1907 à Montreux, avec la fondation d’une papeterie-bazar, complétée en 1943 par un magasin à Vevey. La société développe ensuite ses services aux professionnels, en acquérant une manufacture de papier et une société de distribution à Lausanne.

La fondation

Fortes de leurs atouts complémentaires, les sociétés Kramer et Krieg fusionnent en 1996. À leur tête, Yves Kramer entreprend progressivement de les recentrer sur leur cœur de métier : la papeterie et l’organisation de bureau pour les particuliers et les entreprises. Petit à petit, les activités d’imprimerie, de manufacture et la clientèle professionnelle Horeca sont cédées, tandis qu’un unique établissement est désormais implanté à Lausanne : le magasin de la rue Centrale.

2017

Après plus de 40 ans, faute de repreneur dans le cercle familial, la société est cédée à Gérald Bussard administrateur des groupes Amiguet-Martin et Duplirex (Valais), qui ainsi renforce son réseau de Papeterie dans le canton et en Suisse romande. C’est dans la continuité qu’une nouvelle ère s’ouvre pour Kramer-Krieg.

Philosophie

Entreprise familiale et profondément attachée à ses racines, Kramer Krieg cultive ses valeurs d’écoute et de proximité. Elle s’inscrit pleinement dans l’univers de la papeterie, un domaine qui touche chacun d’entre nous, tout au long de sa vie. Des premiers crayons de couleur au matériel d’écriture, en passant par les Beaux-Arts ou la maroquinerie, de profondes émotions lui sont constamment associées. Un monde d’authenticité que Kramer Krieg ouvre à la modernité, en suivant l’évolution de la société. Présence en ligne, Boutiques virtuelles, et plus que jamais, un conseil expert et personnalisé… bienvenue dans la papeterie du XXIe siècle!

emplois

Nous rejoindre

Si l’univers de la papeterie, des Beaux-Arts, des loisirs créatifs et de l’écriture n’a plus de secret pour vous, n’hésitez pas à nous faire parvenir votre candidature. Désireux de recruter de nouveaux talents, nous recherchons toujours des vendeurs compétents et motivés, pour intégrer notre équipe de professionnels dynamiques et passionnés par leur métier.

Nous cherchons

A l'heure actuelle, aucun poste n'est à repourvoir

Postuler

En cas d'intérêt, veuillez nous adresser vos offres manuscrites ou par mail, avec les documents usuels, à:

Kramer-Krieg SA
Service du personnel
Rue Centrale 10
1003 Lausanne
emploi@kramerkrieg.ch

Où nous trouver

Horaire

Lundi: 9h00 - 18h30
Mardi à vendredi: 8h30 - 18h30
Samedi: 9h00 - 18h00
Les veilles de jours fériés le magasin est ouvert jusqu'à 17h00

Adresse

Rue Centrale 10
1003 Lausanne
Tél 021 989 89 89
Fax 021 989 89 80
info@kramerkrieg.ch